[Les Origines] [Le Rhodesian dans le monde] [Caractère et Comportement] [Chien Polyvalent] [Code Pratique]


 

Le

 

 Rhodesian

 

  Ridgeback

 

 

LES ORIGINES DU RHODESIAN RIDGEBACK

Les origines du Rhodesian Ridgeback ont fait, et feront encore couler beaucoup d'encre. Les premières races d'un chien à épi dorsal remontent à des peintures rupestres égyptiennes retrouvées et datées de 3000 ans avant J.C. dans le sud de l'Afrique. Une longue période s'écoula sans que nous ayons d'historique précis.
Vers 1480, des explorateurs portugais font une description d'un animal "ressemblant à un chacal" avec une crête de poils dressés à l'envers. Ils parlent d'un petit chien, courageux, seul animal domestique à vivre avec les aborigènes qui l'employaient comme chasseur et gardien.

Pour la petite histoire, le célèbre explorateur D. Livingstone publia des dessins réalisés par des chasseurs Hottentos qui confirment la description faite ci-dessus. A cette époque, les Zoulous et les Hottentos devaient protéger leurs troupeaux des attaques des lions et autres prédateurs ; pour cela ils utilisaient ces chiens comme "pisteurs" afin d'acculer les fauves dans leurs tanières où ils étaient plus facilement vulnérables. Lions et léopards y étaient alors abattus avec les armes rudimentaires qu'ils possédaient.
A partir de cette date, on commença à parler de "chien lion" puis vers 1505 de "Ridgeback", qui est la traduction de l'expression "crête dorsale" employée par les Hottentos.
Au courant du XVIIe siècle, les premiers colons arrivèrent au Cap, des Hollandais pour la plupart. Ces émigrants trouvant des qualités exceptionnelles à ce chien firent des croisement avec leurs propres races de chasse et de garde (Bloodhound, Dogue, Lévrier...). Le "bush" africain redoutable, les conditions de chasse extrêmement difficiles, expliquent que ne survécurent que les meilleurs sujets, issus d'une sélection naturelle. Le "Boer Hound" appelé ainsi par les Hollandais était courageux, intelligent, rustique et particulièrement adapté aux vastes territoires africains.
Il est bon de préciser, que dans les sujets nés de ces différents croisements, on trouvait régulièrement des chiens "à crête" qui passaient pour être les meilleurs chasseurs.
En 1875, le Révérend Charles Helm, propriétaire de deux chiens, les emmena en Rhodésie du Sud où ils furent remarqués et pris en main par Cornélius Van Rooyen, grand chasseur devant l'éternel. Ce temps marqua le vrai départ du Rhodesian Ridgeback. En effet, ce passionné de chasse pratiqua également un élevage de sélection en croisant les sujets du Révérend Helm avec vraisemblablement des Airedales, Collies, Pointers et Retrievers... Il oeuvra également sur le caractère, la rapidité, l'endurance, le courage, les prédispositions à la chasse au gros gibier. Africain certes, mais aussi Européen, le Rhodesian Ridgeback de l'époque était de couleur fauve, d'une taille comprise entre 60 et 70 cm, possédant cette crête caractéristique, référence faite aux gravures de ces années là.
En 1890, reconnu excellent chasseur mais aussi chien de garde, particulièrement résistant aux difficiles conditions climatiques, notre "chien lion" devient très populaire auprès des colons. Nous nous approchons du Rhodesian Ridgeback moderne qui fut à l'origine de la création du "Lion Dog Club" à Bulowo en Rhodésie dès le courant de l'année 1902.
1924 marqua la création officielle du Club du "Rhodesian Ridgeback" avec l'établissement du standard de la race, la reconnaissance officielle par la Société Cynologique d'Afrique du Sud (KUSA) ainsi que par la FCI. Il est bon de souligner que cette race, appelée "Rhodesian Ridgeback", dépend en fait de l'Afrique du Sud pour le standard, alors que la Rhodésie du Nord s'appelle actuellement Zambie et la Rhodésie du Sud, Zimbabwe...
 
Vous l'aurez certainement compris une dose de légende, d'imprécision, nimbe les origines de cette race particulière, très intelligente et encore plus attachante, pour tous ceux qui ont eu l'occasion de la découvrir, l'Afrique étant pour beaucoup dans cette zone nébuleuse de son histoire. La chasse diminuant à partir des années 1940, le Rhodesian Ridgeback se mua, dans son pays d'origine, en chien de famille ou de garde, ce qui n'empêcha jamais son emploi originaire de chien de chasse, en fonction des occasions qui se présentèrent à lui.
Nous ne pouvons conclure ce chapitre sans évoquer son lointain et pseudo parent, selon bon nombre d'auteurs, le "Thaï Ridgeback" que l'on a pu voir entre autres à l'Exposition Mondiale de Bruxelles en juin 1995. 
Originaire de l'île de Phu Quoc dans le Golfe du SIAM, cette race possède
également un "épi dorsal" mais son standard est très différent et il relève du 5e groupe, semblant avoir parmi ses ancêtres des chiens de type Spitz, ce qui expliquerait notamment les oreilles dressées et le gabarit beaucoup plus petit que celui du Rhodesian Ridgeback. Y-a- t'il un rapport entre ces deux races... les courants d'échanges ont-ils fonctionné dans un sens ou dans l'autre ? Pour l'instant toutes les hypothèses sont possibles et les discussions sont ouvertes. L'épi dorsal, point commun entre les deux chiens présente cependant des différences notables qui en font deux races totalement différents, ce qui explique du reste leur classement dans des groupes distincts. 


LE RHODESIAN DANS LE MONDE

Race sud africaine par excellence, le Rhodesian Ridgeback a de nombreux amateurs regroupés dans des clubs de race. 
Les USA ont un cheptel important, qui se développe régulièrement, le premier club de race ayant été fondé en 1950 et reconnu par l'AKC en 1955. Au Canada, sa réputation n'est plus à faire, il est utilisé à la chasse (daims, ours, lynxs...) et égale- ment par la célèbre Police Montée, en tant que pisteur. On le trouve aussi comme chien de famille. 
Dans les Pays de l'Est, on commence à parler de lui, notamment en Russie, mais malheureusement son utilisation reste difficilement contrôlable. 
Présent en Israël, car bien adapté au climat de ce pays, sa sélection sévère en fait un chien de pointe.
En Europe, il est présent partout,
la Grande Bretagne et l'Allemagne ont un cheptel conséquent avec des sujets sérieux et c'est un plaisir que de voir dans leurs expositions canines des classes comprenant 40 voire même 60 sujets. En Belgique, la race est sous contrôle d'un club qui a été crée en 1992 et qui regroupe 137 membres. Il y a une population d'environ 300 Rhodesian Ridgeback pour une quarantaine de naissances en 1995. La Hollande a un cheptel qui se développe régulièrement chaque année et les expositions comptent bon nombre d'engagés, il y a environ 300 à 400 naissances par an.
En France, le premier chien inscrit au LOF, en juin 1952, fut "Kali of Emasne" né en Angleterre le 3 juin 1951. Il faut cependant attendre 1975 pour trouver trace d'une première portée, puis une seconde en 1976. Il s'agissait cependant de cas isolés et confidentiels. En 1980, M. Servant s'intéressa aux Rhodesian Ridgeback et acheta dans les années qui suivirent plusieurs sujets aux USA et en Afrique du Sud, avant de produire différentes portées sous l'affixe "Le Hourcq de Clarac".
Actuellement plusieurs éleveurs font entre une moyenne de 40 à 50 chiots par an et l'on peut estimer le nombre de chiens adultes à environ 350 sujets. 
Un club de race a été crée en 1989 sous l'égide de sa Présidente actuelle, Mme M.E. Robertson. Il regroupe un grand nombre d'amateurs de Rhodesian Ridgeback et compte une centaine de membres. Le Club a mis sur pied depuis 1996, une politique de sélection des géniteurs, ceci en accord avec les règlements de la Société Centrale Canine. Un Test d'aptitudes Naturelles ou "TAN" axé sur l'équilibre, la sociabilité, l'instinct de piste, peut être passé par tous les sujets. Il sera pris en compte, ainsi que la radiographie des hanches, pour le dépistage de la dysplasie, dans la grille de cotation des géniteurs. 
 

CARACTERE ET COMPORTEMENT DU RHODESIAN

A "chien d'exception", "maître d'exception", telle pourrait être la devise du propriétaire ou du futur propriétaire de Rhodesian Ridgeback. Il ne faut pas perdre de vue les origines de ce chien et remonter à la dure sélection faite en 
Afrique, sélection fondée sur le courage, la résistance et la rapidité.
Peut-on dire que le Rhodesian Ridgeback présente un caractère "primitif" au sens le plus large du terme ? La réponse est certes affirmative car il faut beaucoup de finesse et de psychologie pour vivre en harmonie avec un tel chien. Son intelligence extrêmement développée lui permet de "jauger et juger" très rapidement son maître et de classer ou hiérarchiser son entourage.
Le Rhodesian Ridgeback n'est pas un chien "esclave" bien au contraire. C'est un chien dominant, indépendant qui accepte l'obéissance à condition qu'elle ne soit pas poussée trop loin ou alors il vous imposera très rapidement ses propres limites. Malgré sa taille et son volume, c'est un grand sensible qui risque d'être vite "blessé" si vous n'y prenez pas garde. Très proche de son maître et de sa famille, plus que patient avec les enfants, d'un tempérament assez calme, il est d'une fidélité à toute épreuve n'hésitant pas, si le besoin l'impose, à se sacrifier pour son maître et sa famille.
Ce n'est pas un fugueur né, mais cependant ses instincts de chasseur risquent de l'emmener loin de son territoire habituel. Pour votre tranquillité et pour sa sécurité, il vaut mieux prévoir une clôture pour limiter son champ d'action tout en lui accordant un vaste espace.
Adorant son confort, la vie en appartement ne lui pose pas de gros problèmes mais il est indispensable de lui donner, en contre partie, un maximum d'exercice pour lui permettre d'assurer son équilibre et sa santé.
Chien de famille, c'est aussi le chien amoureux de la nature et du sport. Il adore les grandes randonnées, les promenades à cheval ou à bicyclette, bref tout ce qui lui permet de dépenser et canaliser son énergie. A la maison, c'est un chien silencieux n'aboyant qu'à bon escient si le besoin s'en fait sentir, ce qui ne l'empêche pas d'être très vigilant. On peut dire du Rhodesian Ridgeback qu'il possède un sixième sens. Il est, en effet, capable de réaliser des choses étonnantes dans des situations tout à fait inhabituelles pour lui. Sans doute s'agit-il là d'un héritage issu de son passé dans le bush africain.
Le Rhodesian Ridgeback est souvent impassible vis à vis des étrangers, son attitude pouvant parfois friser le dédain. Ne vous attendez pas à ce qu'il vous fasse de grandes démonstrations d'amitié, il est plutôt en retrait, peut être le reste d'un gène hérité de ses ancêtres Lévriers.
Comme la plupart des chiens, le Rhodesian Ridgeback doit être "sociabilisé" dès son plus jeune âge et la vie continuelle en chenil est totalement à proscrire. Le Rhodesian Ridgeback a besoin d'un contact permanent avec son maître et sa famille pour pou- voir extérioriser sa personnalité et conserver son équilibre. Il peut vivre et cohabiter sans problème avec ses congénères qu'ils soient ou non de la même race, à condition toutefois qu'il y ait un "chef de meute", le premier "chef" devant être, bien entendu, son maître.

CHIEN POLYVALENT

Classé dans le sixième groupe par la FCI, c'est-à-dire parmi les chiens courants et les chiens de recherche au sang, le Rhodesian Ridgeback fut transféré dans le huitième groupe, c'est-à-dire parmi les chiens leveurs de gibier, rapporteurs, broussailleurs et chiens d'eau. Depuis peu, la France, l'a à nouveau intégré dans le sixième groupe.
 
Qu'il s'agisse de l'un ou de l'autre de ces groupes, son tempérament de chasseur est présent, même si il est difficilement exploitable chez nous. Particulièrement endurant, ses pointes de vitesse sont impressionnantes, et l'on parle même de plus de 50 km/h, ce qui lui permet de rattraper à la course maint gibier. 
Son odorat très développé
et très fin en fait un remarquable chien de recherche. Nous signalerons par exemple une expérience faite il y a quelques années par l'office National de la Chasse de Louchier en Creuse où une femelle "Gowa" a été dressée pour suivre le déplacement des lynxs. Les résultats constatés ont été plus que concluants, puisqu'il s'agissait d'utiliser ses facultés naturelles et son courage à pister les félins. Son instinct le pousse à gérer son domaine et à protéger ses maîtres ce qui en fait un chien dissuasif. Ces dispositions nous amènent à parler de ses compétences tout en précisant qu'il ne fait pas partie des races soumises au travail selon la nomenclature éditée par la FCI. Utilisé à l'origine comme chien de chasse, il l'est encore actuellement dans plusieurs pays, sous toutes les latitudes. Ainsi il chasse le sanglier et le gros gibier en Australie, tout comme au Zimbabwe, grands espaces obligent ! En Europe, dans certains pays, dont ceux de l'Est, on le retrouve en action de chasse. 
Son flair, la grande qualité de son nez, s'ils font des miracles, plongent cependant son maître dans l'embarras tant sa façon de suivre une piste semble parfois irrationnelle. Il faut une forte dose de patience et une très grande confiance dans son chien pour supporter cette façon particulière de pister, dont certains disent qu'il s'agit d'un test, lui permettant de s'assurer qu'il est toujours sur la bonne voie... 
Son caractère spécifique conditionne son dressage, ou plutôt son éducation, qui doit être menée avec beaucoup de doigté, de fermeté, de constance, sans brutalité ni injustice. En cela il n'est en rien comparable avec les chiens dit classiques et il lui faut une grande complicité avec son maitre, plutôt qu'une discipline pointue. 
Ces capacités expliquent que le Rhodesian Ridgeback peut servir selon les horizons et continents de chien d'aveugle, de chien de catastrophe, de chien de recherche, de chien de drogue, voire de chien truffer ou pourquoi pas de chien de police spécialisé dans le pistage, toutes ces activités ayant du reste, un point commun avec ses origines de chasseur. 
Il convient cependant de souligner qu'actuellement et plus spécialement en France, le Rhodesian Ridgeback est plus connu comme "compagnon de la famille" dont la présence lui est indispensable pour assurer son épanouissement.
Une autre discipline lui permettant de faire étalage de son adresse, de son intelligence, de sa vitesse, allant de pair avec son tempérament sportif, est l'Agility. Le Rhodesian Ridgeback a tout pour réussir dans cette discipline mais hélas trop rares sont ceux qui la pratiquent alors qu'elles constituerait un merveilleux support pour faire connaître la race au grand public qui suit très nombreux ce genre de manifestations et qui témoigne d'un intérêt marqué chaque fois qu'un Rhodesian Ridgeback se trouve en lice. De même le Rhodesian Ridgeback pourrait participer à des "courses sur leurre" où sa pointe de vitesse, sa dextérité, son instinct de chasse lui permettraient d'entretenir sa forme, de dépenser son énergie et de "s'amuser" tout en affirmant ses instincts de pisteur et de chasseur. 
 


CODE PRATIQUE

Issu d'un pays chaud, le Rhodesian Ridgeback pourrait sembler, sous nos cieux, frileux. Il n'en est heureusement rien. Son poil, très dense, le protège des intempéries et il se trouve à l'aise, aussi bien au froid qu'à la chaleur. En effet, il n'est pas rare de voir un Rhodesian Ridgeback faire une longue sieste au soleil en plein été. 
Il ne nécessite pas de toilettage compliqué, un simple brossage de son poil cours et serré sera suffisant pour le maintenir propre. Si vous habitez en ville, vous pouvez lui donner un bain 2 à 3 fois par an pour protéger vos tapis !... 
Doté d'une robuste santé, il ne nécessitera, en général, pas de remarques particulières. Avec une bon hygiène de vie, des contrôles classiques et une alimentation adaptées, il fera avec vous un long parcours. 
Cette race peu connue et relativement rare, mérite de connaître un développement conforme à ses possibilités et à ses capacités N'étant pas le chien de "Monsieur Tout le Monde", il ne doit pas être mis en toutes les mains, le Club faisant en cela confiance à ses éleveurs qui se doivent de céder des sujets parfaitement sélectionnés et élevés, à des amateurs sérieux et avisés.
B.Marcellot - Carbo
F. Jocquel

 
RHODESIAN RIDGEBACK CLUB
La Présidente du RRC France:
Madame Béatrix Marcellot-Carbo
21 rue du Marchais
77760 Achères la Forêt
Tél/fax: 01 64 69 85 54

  

[Les Origines] [Le Rhodesian dans le monde] [Caractère et Comportement] [Chien Polyvalent] [Code Pratique]